Nouvel album drugstore

10 titres... 10 clips... 10 prénoms...

Kim

Je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, Je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, Je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, Je t’aime, je te hais, je t’aime, je te hais, je t’aime.
Kim, ange et démon schizophrène, sous tous rapports, en route pour prendre le bon chemin. Une personnalité touchante et malgré tout authentique.

Doc

À son bon cœur !!! La vie fait et défait les héros. Ce qu’elle prend, elle ne le rend jamais parce que toujours à côté comme une pièce qui roule dans un caniveau. Doc survit sous sa couverture. Il ne demande rien à personne. Il espère juste n’être personne. Il trébuche et sonne suffisamment pour manger, ne dit pas merci pour éviter la réponse « c’est normal ». Il veut n’être plus personne pour ne plus perdre d’être quelqu’un pour autrui. Puis un jour, le bras d’un enfant lui arrache son rêve de paix… il sauve cet enfant ou cet enfant le sauve… il ne voulait pas être un héros.
On peut tous être un héros et le héros de sa propre vie.

Melody

Un crash, un arrêt. Plus de sons, plus d’images. Une fille qui s’écroule avec sa vie. Les blouses ont remplacé les arbres, les médicaments, les plaisirs. Un piano s’est transformé en guitare, les doigts et les cordes l’ont rénovée comme des coups de marteaux. La mélodie a sauvé sa vie.
L’histoire de Melody Gardot a raisonné comme une force vitale chez Jewly pour amener jusqu’au ciel la liberté volatile d’une femme en (re)construction.

Joy

Quand les couloirs sont la marche vers les angoisses et les peurs ; quand les rencontres sont les poignards qui piquent le cœur. Rêver de la solitude comme seul échappatoire d’un esprit qui traduit tous les vents en ouragans, les dépressions en tempêtes et puis, tout à coup, les brûlures en soleil euphorique. L’avenir de ces couloirs change alors et ils se peignent subitement en rouge, puis en noir, puis en rouge… Up and down… L’autre est le juge anonyme d’un mal invisible, le soi est le bourreau d’une sentence imaginée par son propre esprit. Mais le cœur se bat.
Joy, patiente de cœur, histoire partagée comme le plus beau des cadeaux et un miroir salvateur. Tout ira mieux…

Amanda

Une valse à trois temps, une danse macabre. Aujourd’hui c’est jour de fête, l’homme attache son amour avec une autre. Amanda, celle du milieu, hurle dans ses tempes la balle des enragés. 10 ans et toutes ses dents, 10 ans par tous les temps, elles ont mordu les coussins d’un castro anonyme, illustre dans son quartier pour avoir un jour oublié de boucler les chiennes. Elles sont sorties et Cleveland a vomi.
Amanda, l’affaire Cleveland, les larmes de Jewly.

John Doe

A l’ombre du quotidien la vie s’écoule, parfois merveilleuse, parfois terne, toujours imprévue. On croit que tout est écrit, que l’on maîtrise tout et qu’on reçoit ce que l’on mérite. Et puis cette lettre, un poignard, une fin… John Doe est tout le monde et n’importe qui, qui, sans le savoir, peut être porteur d’un drame, d’une maladie. Tout le monde peut voir sa vie changée parce qu’on ne sait pas que les hépatites peuvent se dépister pour se soigner.
Support d’une campagne nationale de sensibilisation au dépistage des hépatites, cette chanson vient concrétiser la volonté de Jewly, Marraine de l’association SOS hépatites, de faire de la musique un support utile et social.

Diane

Ce petit bout de femme qui met en lumière un petit bout du monde. La normalité ne regarde que ceux qui la jugent. De sa baignoire, rose pourpre, Diane déclenche le dernier clic d’un compte à rebours imposé par les dogmes et les chiens hurlant au crime de se montrer comme on est né. Ils s’en vont combattre les clichés d’une grande dame, d’une prêtresse qui a rendu beaux et désirables des monstres redessinés par les miroirs luisant de graisses et d’huiles mondaines. Elle aurait dû être née monstre, elle aurait pu s’exposer sans se noyer.
Ce titre retrace l’émotion forte et profonde de la découverte, pour Jewly, de la vie de la photographe Diane Arbus par l’intermédiaire de la lecture du livre de son amie proche, l’auteure Sandrine Roudeix (« Diane dans le miroir », éditions Mercure de France).

Phil

Viser toujours la lumière, du profond, du tréfonds. Sa vie est faite de bouleversements inconscients définis par des excès conscients. Mais de ses faiblesses qui voyageaient dans ses veines, Phil a bâti des forces indestructibles, une bonté égoïste toujours à l’écoute des phrases non dîtes. Rock star, berger à l’ombre des étoiles noires, il sauve les vies perdues dans les chambres qui transpirent son nom. Dangerous est son deuxième nom, Phil, son identité et les autres sa personnalité.
Phil Spalding, ami et guide de Jewly, artiste international et co-réalisateur de DRUGSTORE.

Alex

Comment raccourcir une vie ? Aussi belle soit-elle ? Aussi sombre devient-elle ? Laisser partir son autre alors qu’il n’a jamais été aussi proche. Une goutte qui dort, un fil qui relie la terre et le ciel et un ange aux commandes à la place d’un dieu. Prendre une vie parce que la mort est plus belle. Ce choix pousse le vice aux limites de la maladie. Et si les miracles étaient une réalité ? Le pari ne fait gagner personne. Alex danse avec toute la force qui lui reste, il expire la faute de son bourreau de cœur et se finit sur une table de nuit caché par une main qui lui tend le tranchant de sa vie, la lame de fond aux yeux noirs et aux ailes blanches.
Alex, un anonyme qui est sorti de l’Histoire.

Jim And Megan

A l’ombre des arbres noués et des feuilles défraîchies du papier peint, les balades dans la tente merveilleuse s’arrêtent au parterre des combattants de l’arène. La petite Megan perd la vision du grand Jim dont la taille glisse entre les doigts d’une claque décérébrée. Mais elle a compris pour qui il se prend, elle a compris avec ses 4 ans d’expérience au poste que la surveillance est innée et que le petit soldat Jim est peint à la main. En première ligne, il reviendra sonné et à soigner.
Megan, 4 ans, choriste d’un soir qui, d’un geste de la main, fit monter sur scène son frère Jim, 8 ans pour lui apporter le bonheur de la musique avec Jewly. Les coups ne seront plus que ceux du rythme.

Remerciement à tous les donateurs KissKissBankBank qui ont rendu cet album possible.